Les Dégenreuses

Blog féministe & geek

Body-marketing : vendre ses cuisses comme espace publicitaire

6 Commentaires

body-marketing_1

 Le corps des femmes est utilisé depuis longtemps pour vendre et attirer le consommateur mâle, c’est un fait. Et Les dégenreuses s’y opposent fermement. Mais, il y a quelques mois, l’Humanité a franchi un cap.
Au Japon, l’Homme et la Femme-sandwich sont monnaie courante et ont encore de beaux jours devant eux. Quoique… L’agence de communication Absolute Territory PR a récemment révolutionné les techniques consacrées du street marketing. Et la Femme en a encore pris un coup.

Dans la sphère geek japonaise, l’absolute territory désigne l’espace qui sépare les chaussettes hautes de la jupe des jeunes filles. Venu tout droit de l’univers manga, ce concept cristallise les fantasmes et le désir des jeunes otaku japonais.

Quelle bonne idée de rentabiliser cet interstice espiègle, aussi découvert au gré du balancement de la jupe que couvert par les regards libidineux masculins ! Faisons donc des cuisses des jeunes Japonaises de nouveaux espaces de communication !

body-marketing_2

Sous forme de décalcomanie, le support publicitaire est « collé » sur la cuisse de la jeune fille.

Mais ne peut devenir espace qui veut ! Il faut être majeur, porter le tatouage pendant au moins 8h par jour, se faire prendre en photo portant ladite marque à même la chair et les poster sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Mixi…) sur lesquels il faut bénéficier d’une certaine popularité (au moins 20 abonnés). Tout ceci pour la bagatelle de $13 à $128 la journée.

 Ah oui… Désolée, les gars, mais seules les filles peuvent offrir leurs gambettes aux marques. Et elles n’ont pas manqué d’accourir puisqu’en quelques mois, plus de 1 300 jeunes femmes s’étaient inscrites pour participer aux campagnes de l’agence de communication.

Rien d’étonnant au Pays du Soleil Levant où l’innovation et l’audace sont reines et où le commerce du sexe est monnaie courante – du collège, où les étudiantes vendent leurs culottes usagées mais aussi leur corps pour s’acheter des accessoires de luxe, aux loves hotels. Où le féminisme et le combat pour l’égalité des femmes ne s’y fait pas entendre à grands cris. Le Japon, cette grande réussite économique du monde moderne, est classé 101ème sur 135 pays dans le dernier rapport mondial sur l’égalité entre les sexes, à peine 5 places au-dessus des Emirats Arabes Unis.
Avec de telles révolutions en termes de communication, pas étonnant que le Japon s’enfonce dans les abîmes du classement.

Cette histoire de jupes me rappelle l’œuvre d’une jeune artiste qui se demande jusqu’à quelle hauteur, finalement, il faut les montrer, ses guiboles. On devrait tout simplement arrêter de se regarder dans les yeux des autres – de toute façon, le vêtement sera toujours trop court ou trop long.

Rosea Lake - Judgments

Rosea Lake – Judgments

–          Pute
–         Salope
–          Le cherche
–          Provocante
–         Insolente
–          Dragueuse
–          Convenable
–          Passée de mode
–          Prude
–          Matrone

Qu’on nous rende nos jambes !

 

Publicités

Auteur : borderblue

Elfe invocatrice, accesoirement étudiante en Marketing & Communication. Rôliste et MJ à ses heures perdues. Amatrice de MMORPGs au point d'être GM, de littérature (de qualité littéraire, j'y tiens) fantasy, fantastique et parfois SF, de cases et de bulles d'ici et d'ailleurs. Nippophile et adoratrice de Nintendo. Geek depuis Sonic et la MegaDrive. Féministe avant même de le savoir.

6 réflexions sur “Body-marketing : vendre ses cuisses comme espace publicitaire

  1. je suis d’accord, l’info est tombée sur les réseaux japonais depuis quelques semaines mais pas trop envie de leur faire de la pub! A quand de la pub sur les fesses des mecs vu que maintenant on profite de splendides vues sur leurs fesses sortant du pantalon?!
    C’est assez beurk comme idée. Déjà qu’à Akihabara on a des panneaux avertissant que certains prennent des photos sous les jupes avec leur portable! Je préfèrerais que les jeunes japonaises puissent gagner de l’argent autrement qu’en marchandisant leur corps hélas.

    • Bienvenue sur notre site, Mchan ! Et merci pour ta réaction.
      Je pense que tu l’as compris, le but de l’article est plus celui de dénoncer cette pratique que pour lui faire de la pub ! Cette nouvelle technique marketing n’est qu’une des multiples facettes du système japonais qui réifie les femmes en objets sexuels. Nous pensons traiter ce sujet dans de futurs articles. Il y a énormément à dire.
      Comme tu le dis, il serait temps que les hommes se rendent compte de ce qu’ils leur (nous) font subir. Peut-être que ça leur paraîtra moins normal s’ils prenaient notre place !

      • oui j’avais bien compris, en même temps je ne me serais pas attendue à trouver une défense de ce type de procédé sur votre site ^^.

      • ceci dit je rajouterais que le corps des femmes est aussi utilisé pour des produits pour les femmes, comme une pub pour sac à main qui est en ce moment dans le métro. Est ce que c’est parce que c’est acheté par les hommes pour les femmes ou simplement parce que mettre une femme totalement nue pour vendre un sac « marche » hélas aussi pour un public féminin (je dis marche dans le sens, ne dérange pas ou ne fais pas réagir)

  2. On aura tout vu dans cette génération. Il faut quand même réaliser que ces femmes sont consentantes et choisissent de vendre/exposer leur corps comme des objets, pour de l’argent, même si ça révolte toutes les féministes dans le monde…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s