Les Dégenreuses

Blog féministe & geek

Emily The Strange, icône pas comme les autres

3 Commentaires

Un peu par hasard, au fil de mes errances webiennes, je suis retombée sur des visuels du personnage Emily The Strange. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas du tout, Emily The Strange ressemble à ça :

emily

Petite fille au look gothico-punk, Emily a été une icône de mon adolescence « rebelle ». Une sorte de copine que j’affichais sur mes T-Shirt, et que je trouvais plutôt cool. Une fille différente, qui faisait des trucs intéressants, et qui collait à mon état d’esprit un peu sombre de l’époque. Je l’ai abandonnée et un peu oubliée avec le temps, mais revoir l’image de cette chère Emily m’a fait réalisé à quel point cette petite fille est une icône pas comme les autres.

Emily The Strange est née sous la plume de Rob Reger qui l’a créée au début des années 1990. Petite fille aux cheveux noirs, rebelle, marginale, elle déteste le rose et les arc-en-ciel. Elle a 4 chats noirs, mais n’a pas trop d’amis, ce qu’elle assume parfaitement. Elle aime le skate, rêver, jouer de la guitare, elle est passionnée de science et de mystère, et ses cours préférés sont ceux de mathématiques. Téméraire et intrépide, elle fait ce qu’elle veut sans se soucier du regard des autres. Bref, cette gamine de 13 ans est vraiment badass.

Une apparence singulière

Le personnage d’Emily The Strange a été créée dans le but premier de servir à décorer des vêtements et objets du quotidien destinés aux jeunes filles et aux femmes en général. Bref, une vraie création marketing. Mais si son cœur de cible correspond aux jeunes filles, on est loin de ce qui peut être proposé à côté. Loin d’icônes comme les Bratz ou Hello Kitty, Emily ne propose pas un univers rose bonbon.

bratz hello kitty

Les couleurs dominantes des visuels sont le rouge, le noir et le blanc. On reste clairement dans un dessin simple et stylisé mais loin des clichés de genre habituels. Et alors qu’une Bratz semble être une parodie de femme (corps filiforme, jambes interminables, maquillage très marqué, bouche entrouverte, chaussures à talon, etc), Emily propose une image plus proche de la réalité.

Une poupée Bratz à gauche, Emily à droite

Une poupée Bratz à gauche, Emily à droite

Cheveux noirs simplement lâchés, pas (ou peu ?) de maquillage, robe trapèze sur un corps aux formes peu marquées et chaussures Mary-Jane à semelles plates. Bref, physiquement Emily ressemble plus à la petite fille moyenne qu’une Bratz. Idem pour Hello Kitty, l’univers proposé par Emily The Strange en est à mille lieux. Point de couleurs pastels et de trucs mignons, le monde d’Emily n’est pas « kawaii » à outrance. Et permet aux pré-ados qui grandissent de découvrir un monde plus affirmé et plus tranché, avec des couleurs vives, à l’image de son héroïne, sans tomber dans l’hypersexualisation.

Know escape

Un caractère bien trempé

Si Emily est surtout connue pour sa singularité graphique marquée, elle a aussi un caractère différent des autres héroïnes proposées aux filles. Même sans avoir lu les comics Emily The Strange, on devine à la façon dont elle est mise en scène sur les T-Shirts et autres produits merchandising que cette petite fille a un sacré caractère. Décrite comme téméraire et intrépide, Emily est souvent accompagnée des slogans qu’elle lance à la face du monde.

« Get Lost »
« Be All You Can’t Be »
« Stay strange. Be yourself. Do it yourself. »

emily-live-strange-poster

Emily est une fille « strange », un peu bizarre, et l’assume. Elle encourage ainsi les petites filles à être étranges si elles le veulent, et à être ce qu’elles veulent être, en brisant les normes sociales assez rigides imposées aux enfants. Ainsi, loin d’une Hello Kitty tournée vers les activités d’intérieur et dont le passe-temps favoris est de cuisiner des gâteaux, Emily aime faire du skate et jouer de la gratt’, vivre des aventures avec ses chats et faire des expériences scientifiques un peu folles. Elle n’est pas cantonnée à l’univers de la maison et du « care ». Elle fait du sport, expérimente, crée. Emily est tourné vers le monde extérieur. Et elle est même forte en maths : une fille qui brise les clichés jusque dans son activité scolaire ! Emily refuse d’ailleurs les activités stéréotypées proposées généralement aux petites filles.

emilywelcometomynightmare

Bref, Emily est une icône plus intéressante qu’il n’y paraît. Créée certes dans une visée marchande, notre héroïne transmet quand même des valeurs que je trouve plutôt positives pour des jeunes – et moins jeunes – filles. Bien entendu, il n’y a pas de mal à aimer Hello Kitty et son univers mignon. Mais proposer d’autres modèles, comme Emily, permet ainsi d’avoir une certaine diversité dans les possibilités d’identification et ouvre les jeunes filles à des univers différents. Stay Strange.

Emily-emily-the-strange-290086_350_282

Publicités

Auteur : Red F0xx

Étudiante en marketing et communication, aime traîner sur l'interweb mondial, membre de l'Eglise de la Licorne Rose Invisible (Blessed Be Her Holy Hooves).

3 réflexions sur “Emily The Strange, icône pas comme les autres

  1. J’adore ! 🙂 J’ai découvert Emily dans une petite boutique d’Edimbourg lorsque j’étais en 3ème et l’univers graphique m’avait tout de suite plu. J’ai un petit sac à main tout rond à l’effigie de son chat, et j’avais gardé le petit livret qui y était attaché et qui présentait tous les personnages de son univers. J’avais jamais réfléchi à ce personnage de cette façon mais tout ça est très vrai !

  2. Elle me fait penser à Daria qui était pas mal dans son genre pour casser l’image de l’adolescente.

    • C’est vrai que Daria est aussi une héroïne qui sort des sentiers battus ! J’adore toujours autant la série d’ailleurs. Merci de m’y avoir refait penser, je lui consacrerai peut-être un article à l’occasion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s