Les Dégenreuses

Blog féministe & geek

La culotte anti-viol de AR Wear, vraie fausse bonne idée ?

10 Commentaires

AR wear

La marque AR Wear (Anti-Rape Wear) monte actuellement une campagne de financement participatif pour développer et commercialiser des sous-vêtements et vêtements anti-viol. Le principe ? Des sous-vêtements dans des matières très résistantes, et un mécanisme de cadenas à la taille qui fait que seule celle qui le porte peut choisir de l’enlever. Avec une forme évoquant un shorty, le sous-vêtement est très couvrant et il est impossible d’accéder à l’entre-jambe de la porteuse. La marque ajoute que certaines parties, comme la taille, ne peuvent pas être coupées, ni avec des ciseaux, ni avec un couteau, assurant une « protection maximale ». AR Wear propose donc des sous-vêtements, mais également des shorts « de voyage » ou de sport.

Si l’initiative peut sembler être une bonne idée, on est malheureusement obligées d’y voir quelques clichés liés à la rape-culture. Par exemple, la marque précise que ses vêtements peuvent aider les femmes à éviter un viol lorsqu’elles voyagent, font du sport ou lorsqu’elles sortent faire la fête. Bref, des situations où elles risquent d’être principalement en contact avec des personnes inconnues. Mais lorsqu’on connaît les statistiques autour du viol, dans la majorité des cas, la victime connait son bourreau. Du coup, cette solution ne devrait pas être d’une grande aide si le violeur est votre conjoint ou un ami chez qui vous allez dormir. De plus, se pose la question de ce qu’il peut se passer si l’agresseur, devant l’incapacité à enlever ce sous-vêtement, s’énerve et use de plus de violence. L’agresseur peut aussi menacer la victime pour qu’elle retire elle-même le vêtement. Bref, très concrètement, on est en droit de douter de l’utilité du système comme « anti-agression ».

Quelques modèles de la marque

Quelques modèles de la marque

Outre les caractéristiques du produit, on a malheureusement l’impression que AR Wear s’inscrit indirectement dans la culture du viol. Même si la marque précise bien que « seuls les violeurs sont responsables des viols« , on n’imagine que trop bien les remarques auxquelles devront faire face les femmes si un tel produit se popularise : « Mais pourquoi tu ne portais pas ce truc anti-viol ? Pourquoi tu l’as retiré ? C’était à toi de te protéger aussi ! » . Bref, le potentiel de victim-blaming lié au concept semble un peu trop élevé. De plus, dans sa présentation la marque renforce involontairement les préjugés autour du viol. D’une part en résumant le viol à un événement arrivant dans des situations peu ordinaires avec des inconnus, d’autre part en oubliant qu’un viol peut aussi être une pénétration orale. En choisissant le nom de « anti-rape », la marque s’est donc un peu plantée. Certain.e.s y voient aussi un élément qui non seulement renvoie sur les femmes la responsabilité de prévenir les viols, mais agit aussi comme un rappel permanent qu’elles peuvent être violées. En effet, on peut se demander quel sera notre état d’esprit si on choisit de porter ce vêtement : empowerment ou peur constante ?

Malgré tout, parmi les nombreuses femmes à avoir réagi au produit sur la toile, quelques unes ont souligné qu’un tel système leur permettrait de se sentir rassurées et plus en confiance. Si le produit permet aux femmes qui en ressentent le besoin de se sentir plus en sécurité, on en convient, c’est déjà pas mal. Les avis autour du projet sont donc mitigés. Ça ne l’a pas empêché de récolter à ce jour plus de 40 000$ sur les 50 000$ nécessaires grâce au crowd-funding. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Publicités

Auteur : Red F0xx

Étudiante en marketing et communication, aime traîner sur l'interweb mondial, membre de l'Eglise de la Licorne Rose Invisible (Blessed Be Her Holy Hooves).

10 réflexions sur “La culotte anti-viol de AR Wear, vraie fausse bonne idée ?

  1. à quand la ceinture anti-viol (pour homme, donc) pour dissuader les violeurs de passer à l’action ? 😡

  2. Smidge exactement! ils leur serait même pas venu à l’esprit de faire une ceinture anti-viol pour homme!
    Je n’aime pas du tout ce projet comme il est dit dans l’article ça sera un moyen de plus pour culpabiliser les femmes qui ont été victime de viol

  3. J’attends la version homme contre les « pulsions irrépressibles », avec sécateur intégré. .. Marre que ce soit toujours les femmes qui doivent se protéger des violences masculines et à minima des regards…

  4. Bonjour, je rejoins Smidge ! mais pourquoi ce sont les femmes qui doivent toujours et encore se protéger… A quand l’implant (ceinture ou tout autre gadget) masculin permettant de contrôler leurs pulsions lorsqu’ils se trouvent en présence féminine. il est clair et évident que si un tel objet venait à se « vulgariser » ce serait une guerre ouverte sur la culpabilité des femmes qui se refuserait à la porter. J’imagine tout à fait les pubs TV, les mamans faisant la ‘morale’ à leur fille, etc Une façon de plus d’accepter, d’admettre et tolérer (voir même de trouver normal et commun) qu’une femme soit avant tout un objet sexuel ! C’est trop triste.

  5. Les hommes sont des porcs et je porterai jamais se vétement n’importe quoi c’est pas au femmes de faire quelque chose mais au hommes de se faire soigner au lieu d’inventer des connerie comme sa occuper vous deja des site porno et toute ses connerie qui leurs pourrisent le cerveau et les rendent pervers de plus en plus jeunes et trouvez donc un vrai remede (médicament) pour soigner les pervers et pédophile ou faite plus de place pour ses individu dans les prisons française et la les femmes pourront étre en sécurité. et arreter de dire que les femmes sont faible face a l’homme on est pas toute de pauvre victime et personnellement j’ai pas peur des hommes et croyait moi sa fait la différence

  6. J’en pense qu’ils feraient mieux de verser les 40000$ à une assoc d’aide aux victimes. Je rejoins les autres commentaires: à quand le dispositif anti-viol pour les violeurs potentiels?
    Et quid des hommes violés? Il y en a moins que les femmes mais il y en a. Les vieux pervers qui cherchent de jeunes éphèbes ça existe aussi.
    Bref, cette « idée » ne fait rien d’autre à part culpabiliser les femmes et renforcer les mythes sur le viol.

  7. Cet article très intéressant montre tout le business qui peut être fait pour vendre grâce à des croyances fantasmées une prétendue protection personnelle.

    Sur un internet (site vendeur, blog, forum, tweeter, etc..) beaucoup de gens savent comment faire pour éviter les agressions ou expriment leur opinion sur les agresseurs et les victimes.

    Sauf qu’un viol doit se distinguer des autres agressions par plusieurs faits :
    – plus de la moitié des victimes de viols sont mineurs (c’est là qu’on trouve la majorité des victimes masculines).
    – 80% des viols sont commis par l’entourage ou des connaissances tiers.
    – Les violeurs choisissent leur proie en fonction de la facilité à arriver à leur fin et utilise la contrainte adéquate. Arme, surnombre, menace, statut social/familiale….
    – Et enfin, c’est l’agression la moins comprise/accepté/reconnue dans notre société.

    Donc, d’un point de vue de la protection personnelle des femmes, ces vêtements sont inutiles.
    Voire contre-productif.

  8. Bonsoir,
    je ne comprend pas l’intérêt grandissant pour ce genre de vêtements, j’ai l’impression d’y voir une forme d’acceptation du viol.
    On commercialise un produit pour « défendre » les femmes, et non pas pour réprimander
    de manière plus prononcé les violeurs..

  9. Où va notre société ?… Le monde n’est pas parfait et le viol existe malheureusement, mais ces têtes pensantes ne devraient-t-elles pas remuer leurs matière grise pour étouffer le mal à la racine ?

    Je pense qu’il est aujourd’hui plus qu’important d’éduquer le peuple, de le sensibiliser à cet acte immonde plutôt que de réfléchir à quelques produits  »anti-viols » censés « rassurer » les Femmes. Mais les rassurer avec un bout de tissu ne va pas éradiquer les viols ! Ce n’est pas aux victimes que l’on doit dire  » mais madame vous ne vous protégiez pas ! » c’est aux coupables que l’on doit dire  »monsieur ce que vous avez fait est irréparable ».

    Je suis aussi d’avis que la production de ce genre de vêtements entraine une vulgarisation du viol et finalement sa banalisation dans notre société. Devrions nous passer une heure dans les magasins à choisir quel sous vêtement anti viol nous allons acheter ? Savoir si il sera à fleur ou uni pour l’accorder à sa robe ? Comment faire comprendre à ses enfants que le viol ne doit pas être une part intégrante de la vie commune, que c’est passible de ruiner une vie, si en faisant leurs courses ils peuvent avoir accès à une image  »familière » de vêtements anti viols.

    Oui, cela rassure les femmes mais je me refuse aujourd’hui d’avoir à me cacher et me protéger à cadenas du manque d’éducation voir de la maladie de certaines personnes. Parlons en dans les écoles, sensibilisons les gens tous jeunes, le seul moyen de parvenir à une liberté saine n’est-il pas l’éducation ?

  10. Pingback: Rape Axe : Un préservatif Anti-Viol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s