Les Dégenreuses

Blog féministe & geek


6 Commentaires

Une « femme à barbe » pour l’Eurovision

ImageConchita Wurst, de son « vrai » nom Thomas Neuwirth, représentait hier soir l’Autriche à l’Eurovision 2014. Avec 290 points, elle remporte le concours loin devant la Suède. Cette « femme à barbe » a suscité beaucoup de réactions, autant positives que négatives. Elle dérange et dégenre et c’est ce qui nous plait.  Lire la suite


Poster un commentaire

Les super-héroïnes enfin en haut de l’affiche ?

wonder-woman

 » […] those of us in the industry who are still foolishly clinging to the idea that female films with women at the center are niche experiences. They are not. Audiences want to see them and, in fact, they earn money.« 

 » […] ceux d’entre nous dans l’industrie qui se cramponnent encore stupidement à l’idée que les films avec des femmes au centre de l’intrigue sont des expériences de niche. Ils ne le sont pas. Le public veut les voir, et en fait, ils rapportent même de l’argent. » – Cate Blanchett lors de son speech de remerciement après avoir gagné l’Oscar 2014 de la meilleure actrice

Alors que les producteurs de chez DC comme de chez Marvel ne cessent d’annoncer de nouveaux projets, deux noms ont retenu notre attention. Entre les séries Constantine, Gotham ou Flash, et à l’heure où les super-vilains vont même avoir droit à leurs films (Venom et les Sinister Six), il était temps que les super-héroïnes aient elles aussi droit à leurs projets. On sait maintenant que la série Agent Carter est déjà bien lancée, et que Peggy Carter que l’on avait déjà vu dans Captain America, aura droit à au moins 13 épisodes. On y verra l’agente secrète accomplir toutes sortes de missions juste après la Seconde Guerre mondiale. Malgré tout il faudra attendre le mois de mai pour que la chaîne ABC qui devrait diffuser la série confirme que le projet se retrouva bien sur nos petits écrans. On croise vraiment les doigts pour que l’agent Carter ait droit à son heure de gloire.

Lire la suite


2 Commentaires

Masters Of Sex, un show féministe

Les Etats-Unis, années 50. Le docteur William Masters, éminent gynécologiste, et Virginia Johnson, sa secrétaire puis assistante, enquêtent. Leur terrain d’étude ? La sexualité féminine.

MASSEX_S01_KAT_0008

Masters Of Sex tourne sur les écrans américains depuis quelques mois et est restée encore très discrète en France. Pourtant, la série gagne à être connue. Les Dégenreuses ont adoré et ne peuvent que vous la recommander. Masters Of Sex, plus qu’une série, c’est une histoire de femmes et d’hommes, cruellement actuelle, qui nous met face aux ignorances, aux incompréhensions et aux difficultés d’hier qui sont toujours présentes aujourd’hui. Malgré elle – ou de plein gré – Masters of Sex a bien des idéaux féministes. Et ce pour trois raisons.

[Une review garantie sans spoiler]

Lire la suite


11 Commentaires

Téléchargez aussi vite que vous faites changer les entreprises d’avis – Numericable et Sony sur l’échaffaud de Twitter

Twitter est puissant. Numericable en fait les frais en ce début d’année 2014. Retour sur quelques gaffes et quelques succès. En espérant qu’ils servent de leçons.

Téléchargez aussi vite que Numericable change d'avis

Lire la suite


11 Commentaires

Non, ce ne sont pas que des jeux

L'Ivy ultra-sexualisée de Soul Calibur vs Aveline d'Assassin's Creed Libération

L’Ivy ultra-sexualisée de Soul Calibur vs Aveline d’Assassin’s Creed Libération

Certain.e.s – dont moi – n’hésitent pas à critiquer l’apparence trop sexy, au-delà du suggestif, de la majorité des personnages féminins dans les jeux vidéo. Ce à quoi on leur rétorque – bien content de la pertinence de l’argument – qu’il ne s’agit que d’un jeu. Une récente étude menée par des chercheurs de l’Université de Stanford prouve le contraire : l’incarnation de tels personnages ainsi que les interactions avec eux dans des mondes virtuels immersifs a des conséquences sur les attitudes et comportements des joueurs – peu importe leur sexe – menant à une plus grande intégration et acceptation de la culture du viol.

Lire la suite


10 Commentaires

La culotte anti-viol de AR Wear, vraie fausse bonne idée ?

AR wear

La marque AR Wear (Anti-Rape Wear) monte actuellement une campagne de financement participatif pour développer et commercialiser des sous-vêtements et vêtements anti-viol. Le principe ? Des sous-vêtements dans des matières très résistantes, et un mécanisme de cadenas à la taille qui fait que seule celle qui le porte peut choisir de l’enlever. Avec une forme évoquant un shorty, le sous-vêtement est très couvrant et il est impossible d’accéder à l’entre-jambe de la porteuse. La marque ajoute que certaines parties, comme la taille, ne peuvent pas être coupées, ni avec des ciseaux, ni avec un couteau, assurant une « protection maximale ». AR Wear propose donc des sous-vêtements, mais également des shorts « de voyage » ou de sport.

Lire la suite


10 Commentaires

My Little Pony : What have you done ?!

La marque Hasbro vient de lancer ce mois-ci la nouvelle gamme de jouets estampillés My Little Pony (Mon Petit Poney en VF). Mais ces jouets n’ont plus grand chose à voir avec le coeur du sujet : les poneys. En effet, cette gamme est basée sur le film Equestria Girls, qui met en scène des versions humanisées des petits poneys issus de la série My Little Pony : Friendship is magic. Les jouets révélés sont donc des poupées correspondant à chaque poney, je vous laisse juger du résultat :

equestriagirls mlp

Lire la suite