Les Dégenreuses

Blog féministe & geek


5 Commentaires

Star Wars et moi

Star-Wars-Complete-Saga-Poster-star-wars-425795_1440_982

Profitant d’une rediffusion des deux trilogies de Star Wars, j’ai eu envie de revenir avec un billet plus léger et très personnel sur la saga. Car j’avoue tout : je suis fan de Star Wars. J’ai grandi avec la nouvelle trilogie, et même si je n’ai jamais vu les premiers films sur grand écran, la collection de VHS familiale m’avait permis de les découvrir. Cet univers je l’ai aussi beaucoup exploré à travers les séries, les jeux vidéo, les bandes dessinées. Je sais qu’il n’est pas parfait, mais je l’aime.

Lire la suite


23 Commentaires

Harceler les femmes pour le lol

Suite à la publication ces derniers jours de deux vidéos particulière, j’aimerai mettre quelque chose au clair. Non, harceler les femmes, les tripoter, les embrasser sans leur consentement, ce n’est pas drôle. Ce n’est pas de l’humour. C’est juste humiliant, c’est une forme de violence, et surtout c’est grandement méconnaître la vie des femmes que de penser une seule seconde que c’est marrant. Les deux vidéos en question ? Ce sont celles-ci :

La première est française, inspirée d’une vidéo américaine, et s’intitule « Comment embrasser une inconnue en 10 secondes !« . On peut y voir un jeune homme connu, un animateur radio, aborder des femmes dans la rue avant de les embrasser, pour la majorité, par surprise ou de force. La vidéo est classée dans la catégorie « humour » de Youtube, et les commentaires sont unanimes : cette vidéo est hilarante. Si certains soulèvent le fait que celle-ci est peut-être un fake, il reste que de trouver drôle d’embrasser de force des jeunes femmes dans la rue est carrément problématique.

Lire la suite


6 Commentaires

De la banalité du viol

*Trigger warning : cet article traite du viol et des agressions sexuelles en général*

« La banalité du viol » : cette expression pourrait paraître incongrue, monstrueuse même, tant ce crime n’est pas « banal » dans son horreur et dans ses conséquences. Mais je tiens à reprendre – très modestement – l’expression de la philosophe Annah Arendt « la banalité du mal ». Ce qu’elle voulait dire par là c’est que le mal pouvait venir des êtres les plus médiocres, les plus « banals » et ne naissait pas forcément des actes de génies du mal ou d’êtres fous, pathologiquement malades. C’est cette idée que j’aimerai reprendre. Que le viol n’est pas seulement (même si c’est aussi parfois le cas) l’œuvre de fous qui surgissent de derrière un buisson en pleine nuit et sautent sur une femme la bave aux lèvres. Non.

Lire la suite


15 Commentaires

« Féminisme », ce gros mot

Je suis toujours un peu surprise et atterrée devant la réaction de mon entourage dès que le mot « féminisme » – ou pire « féministe » – surgit dans une conversation.

« Oh mais le féminisme, c’est dépassé ! »
« Les féministes ? Tu veux parler de ces vieilles aigries hystériques qui braillent pour des droits qu’elles ont déjà ? »
« Moi je suis anti-féministe, il y a des choses plus importantes. »
« Non mais les féministes elles veulent juste castrer les mecs. »
« Elles servent à rien, elles devraient pas être aussi extrémistes. »

Pourtant toutes ces petites phrases proviennent de femmes. Qui ont subi et subissent le sexisme de notre société. Qui me parlent d’ailleurs de ce sexisme et qui sont bien conscientes que leur vie de femme n’est pas toujours rose à cause du patriarcat. Alors, pourquoi un tel rejet pour les termes de « féminisme » et de « féministe » ?

Lire la suite


16 Commentaires

La pilule du féminisme – Entrez dans la matrice

pillule-bleu-ou-rouge

J’ai avalé la pilule du féminisme. Cette expression, on l’entend souvent de la part des féministes, ou – si vous préférez – dans la bouche de celles et ceux qui se sont rendus compte. Une métaphore bien trouvée et dans laquelle on peut lire une référence à la pilule contraceptive, cette pastille journalière pour laquelle les féministes se sont battu·e·s et ont vaincu. Mais pas seulement. Entrez dans la matrice.

Lire la suite


103 Commentaires

Je ne suis pas charmante

Charmante

Au vieux pervers qui demande au collègue assis à côté de moi « Mais qui est donc cette charmante demoiselle ? » en parlant de moi.

Au jeune pervers qui me lance un « Charmante ! » un dimanche après-midi, en pleine rue, sous les yeux d’une petite famille.

Au pervers trentenaire qui m’interpelle d’un « Charmante la demoiselle ! » à 23h un lundi soir dans une rue déserte.

À tous les inconnus qui se permettent de me balancer leur « charmante » quelle que soit les circonstances, de jour, de nuit, dans la rue, au boulot, quelle que soit ma tenue, quel que soit mon maquillage.

JE NE SUIS PAS CHARMANTE.

Lire la suite


10 Commentaires

Coup de gueule : la pub PS Vita

Tu sais où tu peux te la carrer ta PS Vita ?
C’est la première chose qui me vient à l’esprit quand je vois cette pub. Ou plutôt cette parodie, ce déchet publicitaire. On croirait une affiche créée pour montrer les méfaits de la drogue chez les créatifs. Une femme. Sans tête. Avec deux paires de seins. Pour promouvoir une console de jeu portable ? Seriously ? What’s wrong with you ?

pubpsvita
En tant qu’être humain, je suis toujours un peu mal à l’aise quand je constate qu’on utilise un corps considéré comme beau selon nos normes sociales dans le seul but de faire acheter un produit. En tant que femme, je me sens d’autant plus mal à l’aise quand je vois des représentations de mon corps nu un peu partout dans l’espace publicitaire. Mais alors là, vous faites fort. Cette « chose » sans tête possédant une paire de seins « normale », très mal photoshopée soi dit en passant, PLUS une autre paire de seins collée sur ses omoplates est supposée :
1) être sexy
2) faire vendre le produit.
Alors soyons clairs : 1) ceci est juste hyper-creepy, qu’on ne vienne pas me dire que je ne peux « pas comprendre parce que je suis une nana », MOI AUSSI je suis attirée par les femmes, je pense que je peux légitimement avoir un avis là-dessus. Non, ce bout de corps frankensteinesque n’est pas attirant, encore moins excitant.
Et 2) je rappelle que le produit est une console de jeu portable. UNE CONSOLE. Un truc a priori sans rapport avec un tronc de femme possédant deux poitrines. Et un truc a priori pas destiné essentiellement à des hommes ayant des fantasmes étranges, prêts à acheter n’importe quel produit pourvu qu’on mette en scène les dit-fantasmes. Je sais bien que l’industrie croit encore que seuls des hommes achètent ce genre de chose mais bonne nouvelle pour eux, OUI LES GAMEUSES EXISTENT. Etant petite, j’avais déjà eu l’outrecuidance d’oser jouer à la GameBOY – faut dire que j’avais pas trouvé de GameGirl bizarrement – et là je comptais renouer avec mes premiers amours et m’acheter une nouvelle console portable. Dommage pour toi Sony, tu viens de perdre une vente. Hé oui. Parce que sache que ta publicité sexiste envers les femmes ET les hommes, elle me fout juste la gerbe. Ton slogan dégueu « doublement tactile – doublement excitant » achève de me couper l’appétit pour ta console. Donc Sony, excuse la vulgarité, mais tu avais été prévenu il y a quelques mois déjà, que ton visuel, c’était de la merde. Tu as choisi de récidiver en rajoutant un slogan encore plus horrible.

Alors, tu sais quoi Sony ? Tu peux remballer ta comm’ nauséabonde et ta PS Vita pour mecs en manque, parce que ta console je ne l’achèterai jamais si tu continues à la vendre de cette manière. JAMAIS.