Les Dégenreuses

Blog féministe & geek


9 Commentaires

Quand la pub devient… féministe ?!

d7291c2d01784756_Always_Run_Like_a_Girl.xxxlarge

Depuis quelques mois, les thématiques féministes semblent s’être trouvées une petite place dans le monde de la pub. Surtout connu pour l’utilisation de nombreux stéréotypes sexistes, il est d’autant plus surprenant de trouver dans ce milieu un (tout relatif) souffle de changements sur ce point. En effet, depuis le début de cette année, nous avons pu voir plusieurs marques utiliser des arguments féministes dans leurs pubs, voir pour leurs produits eux-mêmes. Nous pouvons ainsi citer Goldie Blox et leurs jouets pour petites filles inventives, HelloFlo et ses pubs pour dédramatiser l’arrivée des règles chez les jeunes enfants dotés d’un utérus fonctionnel, mais également de grandes marques comme Décathlon, Pantène, Dove, Verizon ou Always.

On trouve globalement deux types de pub : celles qui jouent la carte du message positif cherchant à inclure tout les habituels « exclu.e.s », dont les femmes, et celles qui dénoncent plus ou moins clairement des clichés misogynes.

Lire la suite

Publicités


6 Commentaires

Une « femme à barbe » pour l’Eurovision

ImageConchita Wurst, de son « vrai » nom Thomas Neuwirth, représentait hier soir l’Autriche à l’Eurovision 2014. Avec 290 points, elle remporte le concours loin devant la Suède. Cette « femme à barbe » a suscité beaucoup de réactions, autant positives que négatives. Elle dérange et dégenre et c’est ce qui nous plait.  Lire la suite


2 Commentaires

Masters Of Sex, un show féministe

Les Etats-Unis, années 50. Le docteur William Masters, éminent gynécologiste, et Virginia Johnson, sa secrétaire puis assistante, enquêtent. Leur terrain d’étude ? La sexualité féminine.

MASSEX_S01_KAT_0008

Masters Of Sex tourne sur les écrans américains depuis quelques mois et est restée encore très discrète en France. Pourtant, la série gagne à être connue. Les Dégenreuses ont adoré et ne peuvent que vous la recommander. Masters Of Sex, plus qu’une série, c’est une histoire de femmes et d’hommes, cruellement actuelle, qui nous met face aux ignorances, aux incompréhensions et aux difficultés d’hier qui sont toujours présentes aujourd’hui. Malgré elle – ou de plein gré – Masters of Sex a bien des idéaux féministes. Et ce pour trois raisons.

[Une review garantie sans spoiler]

Lire la suite


4 Commentaires

Ce pays qui n’aimait pas les femmes

050499-000_indienstoechter_04

Mardi 3 décembre 2013, un reportage est diffusé sur Arte : « Le pays qui n’aimait pas les femmes ». Ce pays c’est l’Inde, société profondément patriarcale qui est resté bloquée dans son passé colonial. Petit résumé. Lire la suite


11 Commentaires

Non, ce ne sont pas que des jeux

L'Ivy ultra-sexualisée de Soul Calibur vs Aveline d'Assassin's Creed Libération

L’Ivy ultra-sexualisée de Soul Calibur vs Aveline d’Assassin’s Creed Libération

Certain.e.s – dont moi – n’hésitent pas à critiquer l’apparence trop sexy, au-delà du suggestif, de la majorité des personnages féminins dans les jeux vidéo. Ce à quoi on leur rétorque – bien content de la pertinence de l’argument – qu’il ne s’agit que d’un jeu. Une récente étude menée par des chercheurs de l’Université de Stanford prouve le contraire : l’incarnation de tels personnages ainsi que les interactions avec eux dans des mondes virtuels immersifs a des conséquences sur les attitudes et comportements des joueurs – peu importe leur sexe – menant à une plus grande intégration et acceptation de la culture du viol.

Lire la suite


10 Commentaires

La culotte anti-viol de AR Wear, vraie fausse bonne idée ?

AR wear

La marque AR Wear (Anti-Rape Wear) monte actuellement une campagne de financement participatif pour développer et commercialiser des sous-vêtements et vêtements anti-viol. Le principe ? Des sous-vêtements dans des matières très résistantes, et un mécanisme de cadenas à la taille qui fait que seule celle qui le porte peut choisir de l’enlever. Avec une forme évoquant un shorty, le sous-vêtement est très couvrant et il est impossible d’accéder à l’entre-jambe de la porteuse. La marque ajoute que certaines parties, comme la taille, ne peuvent pas être coupées, ni avec des ciseaux, ni avec un couteau, assurant une « protection maximale ». AR Wear propose donc des sous-vêtements, mais également des shorts « de voyage » ou de sport.

Lire la suite