Les Dégenreuses

Blog féministe & geek


5 Commentaires

Tranformers 4 : sexisme et clichés racistes

transformers-age-of-extinction-poster

Mercredi 16 juillet est sorti le film Transformers Age of Extinction, 4ème opus d’une franchise plutôt lucrative. Le film a comme prévu fait exploser le box-office un peu partout dans le monde. L’histoire pourrait se résumer globalement à une guerre opposant des gros robots gentils capables de se transformer en voitures – les Autobots – à de gros robots méchants capables de se transformer eux aussi – les Decepticons. Bien que cet épisode soit un peu plus compliqué scénaristiquement parlant que ses prédécesseurs, l’idée reste la même : on va voir le film pour apprécier les dizaines d’explosions et voir des robots de 30 mètres de haut se taper dessus en cassant plein d’immeubles au passage. Je n’ai rien contre le divertissement pur et les films d’action, j’aime bien ça d’ailleurs, mais ça ne m’empêche pas de les critiquer pour leurs aspects problématiques. Dans cet article, je tenais donc à revenir sur un point très problématique du film Transformers 4 : les représentations sexistes et racistes des personnages féminins.

Lire la suite


9 Commentaires

Quand la pub devient… féministe ?!

d7291c2d01784756_Always_Run_Like_a_Girl.xxxlarge

Depuis quelques mois, les thématiques féministes semblent s’être trouvées une petite place dans le monde de la pub. Surtout connu pour l’utilisation de nombreux stéréotypes sexistes, il est d’autant plus surprenant de trouver dans ce milieu un (tout relatif) souffle de changements sur ce point. En effet, depuis le début de cette année, nous avons pu voir plusieurs marques utiliser des arguments féministes dans leurs pubs, voir pour leurs produits eux-mêmes. Nous pouvons ainsi citer Goldie Blox et leurs jouets pour petites filles inventives, HelloFlo et ses pubs pour dédramatiser l’arrivée des règles chez les jeunes enfants dotés d’un utérus fonctionnel, mais également de grandes marques comme Décathlon, Pantène, Dove, Verizon ou Always.

On trouve globalement deux types de pub : celles qui jouent la carte du message positif cherchant à inclure tout les habituels « exclu.e.s », dont les femmes, et celles qui dénoncent plus ou moins clairement des clichés misogynes.

Lire la suite


6 Commentaires

Une « femme à barbe » pour l’Eurovision

ImageConchita Wurst, de son « vrai » nom Thomas Neuwirth, représentait hier soir l’Autriche à l’Eurovision 2014. Avec 290 points, elle remporte le concours loin devant la Suède. Cette « femme à barbe » a suscité beaucoup de réactions, autant positives que négatives. Elle dérange et dégenre et c’est ce qui nous plait.  Lire la suite


11 Commentaires

Blockbusters & maltraitance des figures historiques

Eva Green dans 300

Eva Green dans 300

On trouve actuellement à l’affiche de nos cinémas deux films mettant en scène des figures historiques féminines. Les deux longs-métrages couvrent des périodes très différentes et ont un style propre à chacun, mais ils ont un point commun : ils « maltraitent » les deux personnages féminins qu’ils ont empruntées à l’Histoire. Penchons-nous donc sur 300 : La Naissance d’un Empire et Monuments Men.

Le premier est un blockbuster violent prenant place dans la Grèce du 5ème siècle av. J.-C. dont le principal argument est le travail graphique effectué sur les nombreux combats sanglants offerts aux spectateurs.trices avides d’action. Le deuxième est également un blockbuster made in George What else Clooney qui refait la fin de la Seconde Guerre mondiale à sa sauce gentillette et patriote. Dans chacun de ces films, on trouve un personnage féminin historique « revisitée » pour l’occasion : la reine Artémise Ire dans 300, et la résistante française Rose Valland dans Monuments Men. Voulant en savoir plus sur ces femmes après vu les films en question, j’ai pu constater que les longs-métrages ne rendaient pas vraiment hommage à la réalité de ces deux destins extra-ordinaires. 

Lire la suite


Poster un commentaire

Les super-héroïnes enfin en haut de l’affiche ?

wonder-woman

 » […] those of us in the industry who are still foolishly clinging to the idea that female films with women at the center are niche experiences. They are not. Audiences want to see them and, in fact, they earn money.« 

 » […] ceux d’entre nous dans l’industrie qui se cramponnent encore stupidement à l’idée que les films avec des femmes au centre de l’intrigue sont des expériences de niche. Ils ne le sont pas. Le public veut les voir, et en fait, ils rapportent même de l’argent. » – Cate Blanchett lors de son speech de remerciement après avoir gagné l’Oscar 2014 de la meilleure actrice

Alors que les producteurs de chez DC comme de chez Marvel ne cessent d’annoncer de nouveaux projets, deux noms ont retenu notre attention. Entre les séries Constantine, Gotham ou Flash, et à l’heure où les super-vilains vont même avoir droit à leurs films (Venom et les Sinister Six), il était temps que les super-héroïnes aient elles aussi droit à leurs projets. On sait maintenant que la série Agent Carter est déjà bien lancée, et que Peggy Carter que l’on avait déjà vu dans Captain America, aura droit à au moins 13 épisodes. On y verra l’agente secrète accomplir toutes sortes de missions juste après la Seconde Guerre mondiale. Malgré tout il faudra attendre le mois de mai pour que la chaîne ABC qui devrait diffuser la série confirme que le projet se retrouva bien sur nos petits écrans. On croise vraiment les doigts pour que l’agent Carter ait droit à son heure de gloire.

Lire la suite


5 Commentaires

Star Wars et moi

Star-Wars-Complete-Saga-Poster-star-wars-425795_1440_982

Profitant d’une rediffusion des deux trilogies de Star Wars, j’ai eu envie de revenir avec un billet plus léger et très personnel sur la saga. Car j’avoue tout : je suis fan de Star Wars. J’ai grandi avec la nouvelle trilogie, et même si je n’ai jamais vu les premiers films sur grand écran, la collection de VHS familiale m’avait permis de les découvrir. Cet univers je l’ai aussi beaucoup exploré à travers les séries, les jeux vidéo, les bandes dessinées. Je sais qu’il n’est pas parfait, mais je l’aime.

Lire la suite


2 Commentaires

Masters Of Sex, un show féministe

Les Etats-Unis, années 50. Le docteur William Masters, éminent gynécologiste, et Virginia Johnson, sa secrétaire puis assistante, enquêtent. Leur terrain d’étude ? La sexualité féminine.

MASSEX_S01_KAT_0008

Masters Of Sex tourne sur les écrans américains depuis quelques mois et est restée encore très discrète en France. Pourtant, la série gagne à être connue. Les Dégenreuses ont adoré et ne peuvent que vous la recommander. Masters Of Sex, plus qu’une série, c’est une histoire de femmes et d’hommes, cruellement actuelle, qui nous met face aux ignorances, aux incompréhensions et aux difficultés d’hier qui sont toujours présentes aujourd’hui. Malgré elle – ou de plein gré – Masters of Sex a bien des idéaux féministes. Et ce pour trois raisons.

[Une review garantie sans spoiler]

Lire la suite

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 167 autres abonnés